• BRINGER IP

Toyota MR2, Alfa Romeo Mito, Audi e-Tron : votre marque est-elle flatteuse à l’international?

Mis à jour : juin 24




Qu’il s’agisse d’un terme de fantaisie, d’un néologisme ou d’un nom aux évocations positives, la recherche de la marque parfaite pour lancer votre nouveau produit est déjà en soi une aventure. S’assurer de sa disponibilité, c’est-à-dire de la possibilité d’en obtenir l’enregistrement et surtout d’en assurer la libre exploitation et l’usage paisible, en est une autre.


Mais, lorsque l’on fait le choix d’une marque unique ou « global brand », exploitée sur l’ensemble des marchés visés dans le cadre d’une stratégie de communication unique, encore faut-il s’assurer que le nom choisi ne réserve pas de mauvaises surprises, une fois le produit lancé à l’export, et notamment que la marque ne revêt pas, pour le public local, un sens inattendu, peu flatteur, ni ne porte de connotation négative ou offensante.


Les quelques exemples cités en titre, tirés du monde automobile, doivent alerter les entreprises désireuses d’étendre leurs activités à l’international, sur la nécessité de s’assurer que la marque choisie est bien adaptée aux goûts et aux mœurs de la clientèle locale…et aux délicieuses subtilités linguistiques, voire argotiques, des marchés visés.


Une alternative peut consister à faire le choix d’une traduction, voire d’une translittération, de votre marque, dans la langue ou l’alphabet local, mais cette stratégie peut révéler son propre lot de surprises…que nous ne manquerons pas d’aborder dans un prochain billet.


Retrouvez tous nos articles sur la propriété intellectuelle sur notre blog #IPBoardingPass

© 2016-2020 par BRINGER IP

1, Place du Président Thomas Wilson, 31000 Toulouse, France

  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Google+

+33 (0)5 62 25 67 43